Bah Oury nie une médiation avec Dalein mais se dit disposé à dialoguer…


En attendant de connaître la suite, ce mardi, 25 juin, du côté du Tribunal, pour une éventuelle réintégration de Bah Oury au sein de l’UFDG, le paria persiste qu’il n’y a pas « une médiation ailleurs pour mon retour à l’UFDG. »

Seulement, reconnait le remuant vice-président exclu, informe « qu’à l’intérieur du parti, il y a des cadres et des responsables de qui sont en train d’agir parce qu’ils estiment qu’ils ont besoin de Bah Oury comme moi j’ai besoin du parti. Et donc ils sont en train d’agir et de faire ce qu’ils estiment nécessaire pour cela. »

Et Bah Oury affiche sa bonne foi : « De mon côté, je leur ai dit que je suis disposé à m’asseoir autour de la table avec l’actuel président de l’UFDG pour envisager les voies et moyens de sortie de crise pour que l’institution UFDG avance, pour que l’institution reprenne un chemin qui lui permette de rassembler et de gagner. Je suis disposé à ça. Mais bon lorsque vous dites ça, vous pouvez le penser, mais si l’autre partie ne le pense pas, ça ne pourra jamais se faire. Donc je suis à ce niveau-là. » Il reste à savoir si cette bonne foi rassure l’UFDG.  

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.