Boké: un atelier de vulgarisation anti-corruption et pour de bonnes pratiques sur les risques liés à la gestion des revenus miniers


L’ONG Publiez ce que vous payez (PCQVP) sous financement d’OSIWA-Guinée organise du vendredi, 29 à samedi, 30 novembre 2019 dans la préfecture de Boké, un atelier de vulgarisation du Contenu de la Loi L/2017/041/AN du 04 juillet 2017portant sur la lutte contre la corruption et échanges de bonnes pratiques sur les risques liés à la gestion des revenus miniers des communes impactées.

La rencontre mobilise les secrétaires généraux de la commune urbaine (CU), des communes rurales (CR) de Malapouya, Kamsar, Kolaboui, Sangarédi et Tanènè, représentants des organisations de la Société Civile, des services déconcentrés des Mines ainsi que des Maires, receveurs communautaires.

Dans sa communication, le Maire de la Commune Urbaine de Boké, Honorable député, Mamadouba Tawel Camara a rassuré que la Mairie de Boké mettre tout en œuvre pour le succès du projet (vulgarisation de la Loi anti-corruption).

De son côté, le préfet, Aboubacar M’Bopp Camara, «Le sujet va droite ligne vers la bonne gouvernance. En fait, la corruption est une contrainte dans notre société, un fléau, un facteur de retard qui doit être éliminé pour le bonheur de l’ensemble des composantes de la Guinée. La redevabilité, un principe cardinal mérite d’être appuyé par tous les acteurs pour parfaire notre administration, assoir les bases d’un développement durable et harmonieux.»

Pour le Président de la Coalition PCQVP, Abdoulaye Diallo : «La lutte contre la corruption est un projet qui soutenu par le Gouvernement à travers l’Agence nationale de lutte contre corruption. Nous invitons les acteurs à une synergie d’action prenant en compte l’implication de toutes les parties prenantes pour endiguer ou diminuer le phénomène qui prend de l’ampleur dans notre pays.

Le délit économique est plus nuisible que le délit criminel. Cet atelier va être un creuset d’informations utiles pour permettre à la Guinée, notre pays.»

De l’avis du Gouverneur de la Région administrative de Boké, général de Brigade, Siba, «La corruption porte préjudice à toute la Communauté.  L’Agence nationale de lutte contre corruption est une avancée significative dans notre pays.  Aujourd’hui, la Société Civile partout, prend de la force pour nous défendre. Chez nous, la Loi est inconnue par les pauvres citoyens.»

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.