Boké: Une danse bizarre (Farégnakhy) a tourné au drame au quartier Côfia


Dans la nuit du samedi, 09 à dimanche, 10 mars 2019, une danse bizarre communément appelé «Farégnaky», s’est par une tragédie  au quartier Côfia dans la Commune Urbaine (CU) de Boké, suite à la mort froide d’un élève ayant reçu une balle réelle dans sa tête.

D’après le CCA, Oumar Souaré, c’est aux environs de 00 heure, lorsque le tueur, Mathieu Tany Camara tirait à bout portant, sur Ismaël Kéita, un élève âgé de 11 ans, en 4ème Année à l’Ecole Elémentaire de Côfia dans la CU de Boké.

Cette danse bizarre qui a tourné au vinaigre, faisait suite à la célébration du mariage du jeune homme, Moussa Kéita, pointeur à TMH et Mademoiselle Aminata Barry, étudiante à l’école des soins de santé de Boké.

Après ledrame, Moussa Kéita et sa prétendante Aminata Barry ont été conduits au commissariat central de police de Boké.

Alors que les cérémonies  religieuse et civile de leur mariage étaient prévues ce dimanche, 10 mars à 15 heures à la Mairie de Boké.

 Après 48 heures d’enquête, l’assassin, Mathieu Tany Camara, né en 1998 à Boké, a  été arrêté par des agents du commissariat central de police basé dans la préfecture.

Selon le CCA, oumar, Souaré  » le tueur a appliqué une arme TT30 pour abattre sa cible. 

L’arme avait été cachée dans une des chambres de l’église après la commission du crime témoigne Commissaire Souaré.

Après son audition, Mathieu a été mis à la disposition du parquet qui décidera de son sort.

Au moment de son arrestation, le jeune Mathieu disposait de trois munitions du calibre 12.

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.