Boureima menace, Dansa précise et Koundouno tranche


Suite aux menaces répétitives de Bantama Sow à l’endroit du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation jurant de retirer des agréments des ONG et associations de la société civile guinéenne aujourd’hui impliquées contre un 3è mandat, Dansa Kourouma, exclu du Front anti 3è mandat, précise, en faisant référant à la Loi L013, régissant le mouvement associatif en République de Guinée.

Il n’empêche d’envoyer un message aux autres, tout en soutenant le ministre Boureima Condé : «Les organisations de la société civile sont apolitiques et ont un but non lucratif. Lorsqu’une organisation n’est pas en phase avec des objectifs qu’elle s’est assignée, le ministre de l’Administration du Territoire peut bel et bien retirer son agrément. La loi lui permet de retirer ou suspendre l’agrément de l’organisation après un avertissement. Mais je précise que cela doit se faire seulement devant une juridiction compétente en la matière.» De son côté, Sékou Koundouno tranche dans la presse locale : « 

« La plupart de nos activités c’est sur la bonne gouvernance. Nous savons quelles sont les ONG qui sont visées. Malheureusement M. Bouréma Condé et nous, nous ne sommes pas sur la même planète. Dans la mesure où nous, nous sommes sur la planète terre en Guinée et nos actions n’ont aucun caractère politique. Nous on ne parle pas politique, nous voulons voir le seul juriste au monde qui peut nous expliquer que la défense des fondements de la République quand la République est menacée, quand la République est en danger… qui peut nous interdire de défendre la constitution guinéenne. Cette constitution est au-dessus de M. Alpha Condé à plus forte raison un ministre de la République. Il n’a pas à nous dire que la récréation est terminée, elle ne fait que commencer. Nous lui demandons de prouver en quoi nous faisons la politique. » Aux micros de nos confrères de Guinée 114, il crie aux allégations « fantaisistes et mensongères ».

La guerre larvée est ouverte !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.