Bregadzé fait ses adieux : mettre le feu et déguerpir


Il a foutu la merde en soutenant un possible 3è mandat en Guinée et au nom du corps diplomatique, lequel s’est d’ailleurs finalement désolidarisé et de la façon la subtile et tout aussi diplomatique.

L’ambassadeur de Russie en Guinée et qui se trouvait être le doyen du corps diplomatique à Conakry AlexanderBregadzé quitte définitivement la Guinée après huit ans de service. Le Popov s’en va laissant une plaie béante. Depuis cette annonce de départ, des langues se délient. Certains dénoncent une violation du droit international d’un diplomate dont le pays est membre permanent à l’ONU avec un droit de véto. Cette violation de l’article 2 de la Charte de l’ONU fait référence au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats. Conséquence : le Popov devrait être débarqué. C’est ce qui fut fait, commentent certains.

AlexanderBregadzeavait fait, on se rappelle, l’apologie du despotisme : « Les Constitutions ne sont ni dogmes ni Bible ni Coran. Les Constitutions s’adaptent à la réalité, mais les réalités ne s’adaptent pas aux Constitutions. Nous vous soutenons, monsieur le président Alpha Condé », faisant référence à un  dicton populaire russe : « On ne change pas les chevaux au passage du cours d’une rivière. » Or,« Actuellement, la Guinée est à ce passage. »

Que ce Popov déguerpisse !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.