Dalein-Sydia-Kouyaté : que peuvent-ils face à Condé ?


Rien ne semble vraiment briser le rêve des clientélistes du 3è mandat d’Alpha Condé. Damaro Camara et les autres chiffonnent la Constitution actuelle et la rendent caduque, histoire de pousser à une refonte. Aujourd’hui, les anciens Premiers ministres apparaissent plus déterminés qu’hier pour barrer la route au projet de modification constitutionnelle. Mais, que peuvent faire réellement le trio Dalein-Sydia-Kouyaté face à Alpha Condé, la bête politique ?

Dalein Diallo compte sur la posture de Sydia Touré : « Etant donné que l’UFR est catégoriquement opposée à l’idée d’un troisième mandat pour le Président Alpha Condé, il n’y a pas de raison qu’on ne fasse pas front commun. Il peut y avoir des divergences au sein de l’opposition, au sein de toute entité d’ailleurs, mais le plus important est qu’on s’entende sur l’essentiel. Et pour le moment l’essentiel c’est d’œuvrer pour l’alternance en 2020. »

De son côté l’UFR déclare : « Nous devons nous mobiliser pour combattre l’injustice dans ce pays. Cette injustice commence par le non-respect de cette constitution qui a élu le président de la République. Si on ne se lève pas pour combattre cela, ce sera tant pis pour les guinéens », tranche un député de l’UFR.

Lansana Kouyaté du PEDN, appartenant à l’International Démocrate Centriste (IDC-CDI) a rappelé, à l’occasion des 10 ans de son parti déclaré : « En ce tournant décisif de notre démocratie, je vous appelle à la persévérance dans la voie de l’opposition pour que renaisse la conscience démocratique et l’esprit de travail et de progrès de la Guinée. Nous savons que cela passe par l’identification et la lutte contre des dysfonctionnements dans le système électoral, le contrôle et la sécurisation des votes afin d’assurer une alternance démocratique. Pour ce faire, je vous convie à être vigilant pour que notre Loi fondamentale demeure la seule référence possible. »

Au-delà de ces discours, le trio des ex-PM devrait durcir le ton. Au risque de se voir gruger par Alpha Condé. Mieux organisés, mieux structurés, les opposants avec l’appui de la société civile et le reste de la classe sociale progressiste, le RPG et son clan peuvent déjà creuser leur tombe.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.