Députation au RPG : mode d’emploi !


« Désormais, les gens que nous allons désigner à l’assemblée nationale, seront des gens quand le parti dit A, il dit grand A, quand le parti dit B il dit grand B. » Voilà dorénavant le mode d’emploi pour incarner le titre de député sous le label du RPG. C’est Bantama Sow qui met le pied dans le plat et du coup, mettre fin aux velléités et aux rêves de certains petits malins.

Extrait : « Lors des dernières élections de 2013 à l’assemblée nationale, on a fait élire des députés. Je ne citerais pas leurs noms, vous les connaissez, et qui nous ont laissés en pleine mer. Si ces gens n’étaient pas sur la liste du RPG, ils n’allaient même pas gagner dans leur quartier à Dixinn Bora, jamais ! Donc tous ceux qui doivent représenter le parti, le premier critère, dès qu’on voit le candidat du RPG, on voit Alpha Condé en lui, on voit le RPG arc-en-ciel. Donc ça doit être clair. »

Et d’ajouter :« Si quelqu’un vient nous dire ici, parce qu’il sait qu’il a manigancé avec certains pour qu’il soit désigné à Lola ou à Yomou pour être candidat. Nous sommes le pouvoir, nous avons les moyens et les instruments de savoir qui est ce candidat. Parce que lors des élections communales, le parti à fabriqué des gens, on les a désignés pour être candidats, ils ont été élus sur la liste du RPG arc-en-ciel, en fin de compte, ils ont laissé le parti en disant qu’ils sont candidats. Ils ont refusé de respecter les consignes du parti. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.