Et si Takana Zion avait raison ?


Depuis la publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo de Takana Zion pointant un doigt accusateur sur Premier ministre Kassory Fofana, Bantama Sow, voire l’Etat au plus haut sommet, la polémique enfle. Mais une question revient sur toutes lèvres : Et Takana Zion avait raison ?

Cette question mérite bien d’être posée.En cause : des RPGistes pour mieux noyauter les dénonciations du reggae man, ils l’accusent d’être dans un état second, or, il y a bien une logique effarante dans ce que dit Takana. Celui-ci, manifestement jouie de toutes ses facultés mentales. Donc sous l’effet d’aucun addictif prohibé.

Pour lui, Kassory «se prend pour le président de la République, alors que c’est Alpha Condé qui est le président de la Guinée. Le président de la République ne peut pas signer un décret que Kassory Fofana annule ce décret pour le remplacer par un arrêté et changer les choses. C’est un manque de respect pour la population guinéenne et pour le président lui-même. » Il oublie juste que le régime actuel est à l’image du régime finissant de Lansana Conté : une ambiance de fin de règne faite de décrets et de contre-décrets.

S’agissant de Bantama Sow, Takana n’a fait que toucher à la plaie. Il a dénoncé la platitude de l’homme et son manque d’initiatives pour booster les secteurs de la culture, du sport en général. Des disciplines entières manquent d’infrastructures : arts martiaux, football, Volley, etc. Bantama claironne au siège du RPG, puis, c’est fini. Dja, rasta Takana !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.