Faut-il plébisciter le député de Tougué ?


La circonscription électorale de Tougué n’est pas des plus viables en matière de traces laissées par le député UFDG. Seulement, il veut que Tougué lui renouvelle sa confiance.

Chez notre confrère Guinee114.com, le député Alpha  Mamadou Baldé annonce qu’il est candidat à sa propre succession. La raison est toute simple : « J’ai consulté ma base, ensuite j’ai fait mon bilan, j’ai évalué ce que j’ai fait et ce que je n’ai pas pu faire. Il y a eu beaucoup de ratés, j’ai estimé que si j’avais encore la confiance de mes électeurs, je pourrais briguer un deuxième mandat. Avec l’expérience de la législature qui s’achève, je pourrai corriger certaines faiblesses et améliorer les performances locales. »

Il reste que, contrairement à Gaoual et ailleurs, le député de Tougué a beaucoup plus de passifs en sa qualité de consultant international de développement, des questions liées à l’entrepreneuriat jeune, agricole, développement de collectivité locale, entrepreneuriat féminin. Seuls résultats : un film documentaire de 52 minutes dupliqué en  300 CD et distribué en Guinée et à l’étranger. « C’est ce qui nous a permis d’organiser un forum à Tougué en 2018 pour parler du développement de la préfecture », argumente-t-il. Sinon que, ni écoles construites, ni marchés aménagés, ni infrastructures de jeunesses, de femmes ne portent l’estampille du député sortant. Pourtant lui-même pose le constat : « L’État a complètement abandonné cette préfecture. Depuis plus de dix ans, aucun projet de route n’a été réalisé, pas d’addiction d’eau. »

En revanche, « En 2015 on a eu zéro admis, après j’ai pu trouver deux jeunes à Labé qui vont enseigner les matières pour lesquelles les élèves n’avaient pas de professeurs. J’ai payé leur salaire pendant trois ans et je les ai logés chez moi et cette année on a eu 25% en sciences expérimentales, l’année suivante 35% comme taux d’admission. » Ce député sortant pourrait être tout de même favori, face à Sakho Barry, l’actuel fédéral UFDG de Tougué, Amadou Oury Kaba (UFR), après avoir mordu la poussière aux communales sous la bannière du RPG, Robert et les autres.

Les deux favoris restent les deux premières personnalités. Même si, l’un a manqué de bilan et le second draine des casseroles.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.