Il y a 8 ans, le RPG voulait d’une nouvelle Constitution !


Le RPG peine à trouver le bon bout pour faire passer la modification de la Constitution et donc éterniser Alpha Condé au pouvoir. Aujourd’hui, le parti fait croire aux uns et aux autres que depuis 8 ans, il en a fait cas au président Condé, mais, sans suite.

Extrait : « Maintenant, est-ce que cette nouvelle constitution doit permettre à un Président qui a fait deux mandats dans une troisième république de se présenter encore ? C’est un débat de juristes qu’ils tiendront en son temps. Mais on ne peut pas dire, parce qu’il a l’intention de faire ça, il perd le droit de proposer une Constitution », soutient Damaro Camara.

Et d’ajouter chez des confrères : « J’avoue que l’ai recommandé. Il (Alpha Condé, ndlr) devait le faire depuis 2012. Mais il a dit NON, il y a d’autres priorités, la Constitution n’est pas prioritaire, le pays est dans un tel gouffre, j’ai d’autres priorités. Sinon, il aurait dû le faire. Mais le guinéen est tellement politique, le guinéen aime tellement la politique politicienne que quatre mois à peine qu’il soit installé, on a commencé des manifestations. Même les élections législatives n’étaient pas une priorité. Je vais vous faire une confidence. Il m’a dit s’il savait dans quel abîme le pays est, il ne serait pas candidat. Parce qu’il était surpris de voir dans quel état était le pays. Donc, rien n’était prioritaire sauf ramener le pays du puits à la surface. Et quand on est à la surface, tout est normal et on oublie là où on était. »

La pilule est bien difficile, très amer de faire passer.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.