Kankan : Des femmes sont sorties dans la rue pour dénoncer le maire !


C’est désormais la guerre entre les femmes étatistes du marché Sogbè et Mory Kolofon Diakité, maire de la commune urbaine de Kankan. Ce mardi 10 décembre 2019, elles ont pris d’assaut les rues pour dénoncer ce derniers qui aurait profité de la mise en chantier du marché pour les spolié de leurs places au profit des plus riches.

« Kolofon zéro, Kolofon voleur… ». Ce sont les slogans qu’ont scandé cette cinquantaine de femmes en colère contre le chef de l’exécutif communal.

« On a fait deux mois entrain de plaider Kolofon, il dit que niet qu’on ne pourra plus avoir nos places aux alentours du marché, que les riches ont fini de payer l’argent, à moins qu’on paye 250.000 fg, ou à défaut qu’on paye 3.000.000 fg pour occuper les nouvelles boutiques. Pourtant avant on payait 60.000 fg pour les boutiques, 40.000 fg pour les centenaires et 15.000 fg pour les tables par mois. A partir d’aujourd’hui on plaidera plus Kolofon, ce qu’on veut c’est juste occuper nos places et les boutiques ». A expliqué  Nana Diabaté porte-parole des grognardes.

Elles ont rallié le marché Sogbè au gouvernorat, dans l’espoir de présenter leur situation au gouverneur. Mais ce dernier n’y était pas présent. Alors de retour sur leur point initiale, au marché Sogbè, la porte-parole du groupe a prévenu.

« S’il ne nous donne pas nos places, on n’a pas peur, on ira jusqu’au palais pour voir le Président si les autorités de Kankan ne se bougent pas ».

Ces femmes étalagistes n’entendent donc pas se laisser faire. Elles projettent une nouvelle manifestation le jeudi 12 décembre 2019. Les autorités communales quant à elles font pour le moment la sourde oreille.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.