Kankan : Le problème de logement, un autre souci majeur pour les citoyens !


Avoir accès à un logement décent, est un droit que l’Etat doit consacrer à ses citoyens, mais dans la commune urbaine de Kankan, en ces temps qui courent, le constat révèle que le manque de loyer est entrain de devenir un véritable casse tête pour les citoyens. Alors que la croissance démographique ne fait que galoper d’année en année, les mesures ou les politiques d’assistance ont du mal à suivre et forcément cela suscite de l’inquiétude dans la cité.

Hormis la capitale Conakry, la ville de Kankan est la deuxième plus grande agglomération de la Guinée. Les citoyens du Nabaya sont donc exposés pratiquement aux mêmes difficultés voire plus, que ceux des grandes villes de la sous-région. De nos jours à Kankan, il faut se lever tôt pour avoir une maison digne de nom. Et c’est sans compter sur les quartiers du centre-ville qui non seulement débordent de monde, sont entrain de devenir un grand centre des affaires et de transaction commerciales.

Alors les nombreux locataires potentiels de la ville, préfèrent se rabattre sur  les offres en haute banlieue. Mais même en périphérie, la quête n’est pas aisé à cause de la flambé des prix selon Magassouba Nouhan citoyen du quartier Briqueterie.

« Le manque de logement à Kankan, c’est  un problème lié au manque de moyen. La cherté de la vie ». A-t-il déclaré.

Mais si les citoyens ont du mal à se trouver un toit à Kankan, selon Mamady Kaba tradi-thérapeute de profession rencontré au grand marché de Kankan, c’est aussi dû à une sorte de méfiance xénophobe des propriétaires.

« Concernant le manque de concession, vous savez que chaque époques a ses réalités. Les citoyens de Kankan étaient réputé dans le temps être très hospitaliers. Mais de nos jours les gens ont peur. Les chances de tomber sur des gens sincères sont en berne. C’est pourquoi même si les gens possèdent des maisons habitables, ils n’acceptent pas de les mettre en location. Moi j’ai un parent qui est récemment venu me voir pour mettre l’une de ses concessions en  location. Mais il a exigé à ce que je trouve une personne de bonne moralité. Et tu ne peux pas te déterminer sur le comportement des gens qui viennent d’arriver, il faut la bonne personne ». A-t-il insisté.

A côté des autres intervenants, Mariam Kaba, citoyenne de la ville,  préconise la solution suivante : Construire des logements sociaux.

« Il y a beaucoup de personnes dans la ville, Kankan s’élargit de plus en plus. Il faut que l’Etat construisent des logements, il y que comme ça que nous pourront avoir plein de maisons habitables. Sinon on pourra jamais mettre fin à ce problème». A-t-elle souligné.

 La rentrée scolaire et universitaire ne tardera plus à être effective, on s’attend à accueillir dans nos murs des milliers de  nouvelles personnes. On peut donc s’attendre aux pires conséquences si des dispositions ne sont pas prises à temps.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.