Kankan : Les étudiants mécontents réclament leurs bourses d’entretien !


Plusieurs jeunes étudiants de l’université Julius Nyerere de Kankan, ont pris d’assaut les rues du centre ville ce vendredi 5 juillet 2019 et érigé des barricades aux différents ronds-points en proximité de leur campus. A l’origine de cette manifestation de colère, le non payement de leurs bourses d’entretien par les autorités. Il y a eu des jets de pierres, les forces de l’ordre sont intervenues et elles ont fait usage de tirs de gaz lacrymogène pour disperser ces jeunes étudiants manifestants.

La matinée de ce vendredi à Kankan, a été très mouvementée. Des étudiants de l’université Julius Nyerere organisés en plusieurs groupes, ont posé des barricades partout aux niveaux des différents carrefours se trouvant aux quatre points de proximité de leur université. Au cœur de la manif l’un d’entre eux sous couvert de l’anonymat, nous donne les détails sur le motif de leur manifestation.

« Notre présence ce matin s’explique par le non payement de nos trois derniers mois de pécule. La fin des cours c’était le 30 juin. Mais depuis là nous n’avons pas encore reçu nos dus. Aucune date n’a été fixée  pour cela ». A-t-il précisé.

En tout anonymat également, cet autre étudiant indique que cette manifestation ne s’arrêtera que le jour de la paye de leurs bourses d’entretien.

« C’est une manifestation illimité. Ça va se poursuivre jusqu’à ce qu’on ait une suite favorable. Nous ne faisons que réclamer ce qui nous est dû de droit ». A-t-il déclaré.

En outre son condisciple lui aussi fidèle à l’anonymat a invité le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à ordonner le payement de leurs pécules.

 « Le ministre a dit qu’après le 5, les payes seront faites. Je sollicite alors qu’il donne son feu vert aux recteurs du pays, pour que nous les étudiants soyons payés». A-t-il recommandé.  

La manifestation a duré des heures. La circulation du centre ville, avait été prise en otage. Ils ont finalement été dispersés dans les environs de 12 heures par les agents des forces l’ordre à coups de bastonnades et de lacrymogène.

A noter qu’en réponse à cette pression estudiantine, les autorités universitaires ont à leur tour promis qu’ à la paye des étudiants aura lieu dès ce mercredi 10 juillet.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.