Kankan : ouverture d’un atelier de formation sur les violences basées sur le genre !


Ouverture ce lundi 13 mai 2019 dans la commune urbaine de Kankan, d’un atelier régional de formation sur la protection juridique et judiciaire contre les violences basées sur le genre. Organisé par l’ONG, MDT entendons par là, « LES MEMES DROITS POUR TOUS », elle a réunie dans la salle de conférence de l’organisation AGIL plusieurs acteurs impliqués dans la lutte contre les violences basée sur le genre, dans la région de la Haute-Guinée.

C’est parti pour trois jours de formation dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs engagés sur le terrain contre les VBG, violence basée sur genre.

Au total, une quarantaine de participants, magistrat, agents communautaires, médecins, gendarmes et policiers, venus des régions administratives de N’Nzérékoré, Faranah et Kankan, prennent part en ce moment à ce présent atelier.

Adrien Tolsa, coordinateur national  de l’ONG MDT (Mêmes droits pour Tous), est l’un  des facilitateurs. Selon lui en dépit des textes de loi, les VBG persistent dans notre pays. D’où l’organisation de cette session de formation.

« Ce thème est parti d’un constat selon lequel, la plupart des cas de violence basées sur le genre, bénéficie d’impunité. Que de cas de viols, de violences conjugales de mariages précoces et autres ne sont pas portés devant les tribunaux, alors que les conventions bien ratifiées par notre pays proscrivent tout cela » A-t-il fait remarqué. 

Selon les organisateurs, les attentes au sortir, de cette formation sont nombreuses. Primo : l’information et la sensibilisation des principaux acteurs sur  les enjeux de la lutte contre les VBG (Violences basées sur le genre).

Et secundo définir une stratégie commune de lutte entre les acteurs de terrain et ceux de la chaine pénale, dans le but de freiner l’évolution de ces violences et de permettre aussi de remonter  l’information au niveau des différentes institutions concernées.

Aussi retenu au nombre des facilitateurs de cette importante activité de réflexion, Aly Touré procureur général près la cours de première instance de Kankan, a ajouter ceci :

« La protection des victimes de violence basée sur le genre est noté en gras. Ce qui dénote l’engagement du législateur guinéen à être en harmonie avec les conventions internationales ». A-t-il renchéri.   

Enfin, l’honneur est revenu au conseiller politique du gouverneur de la région administrative de Kankan Mohamed Gharé, de procéder au discours d’ouverture. A signaler aussi que la clôture de cet atelier de formation organisé par  l’ONG MDT, Mêmes Droits pour Tous, en partenariat avec le gouvernement guinéen et des institutions Américaines, est prévu, ce mercredi 15 mai 2019.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.