Kankan : Une maison complètement calcinée par le feu !


Un incendie s’est produit dans la nuit de ce mercredi 06 au jeudi 07 mars 2019, au quartier Salamany dans la commune urbaine de Kankan. Pas de perte en vie humaine, mais un blessé et d’énormes dégâts matériels sont à déplorés.

Ça s’est passé aux environs de 20 heures dans une concession se trouvant à quelques pas du grand rond-point Chérifoula. Alors que les habitants étaient tous occupés à autre chose, comme par miracle, les flammes s’emparent de trois maisons. Gnouma Gnagasso et sa famille sont les victimes de cet incendie.

« J’ai été victime d’un grand malheur dans la nuit d’hier. Je discutais avec une amie, ma jeune sœur attachait notre moustiquaire. C’est ainsi, j’ai aperçu les premières flammes aux coins de ma maison. J’ai cru au départ que c’était la lumière d’une torche alors que le feu qui venait de s’emparer de ma maison. Sur le coup, j’ai entendu les enfants crié au feu ! Au feu ! Mon mari est sorti sur le champ. On ne sait jusqu’ici, de par quel miracle ce feu s’est abattu sur nous». S’est-elle-alarmé.

Même, s’il n’y a pas eu de mort, les pertes matérielles sont incommensurables. Après avoir essuyé ses larmes, la pauvre femme déclare.

« On a absolument rien pu sauver. Voyez vous-même la maison. Voyez comment c’est vide. On a tout perdu à part la moto de mon mari qui était restait dehors. Sinon à part ça, rien n’a pu être sauvé du contenu de la maison. Personne n’a trouvé la mort, mais ma jeune fille s’est pris une brique en voulant sauver quelques affaires. Et elle s’est également évanoui sous l’effet de la fumée ».

A défaut d’avoir pu faire appel au service des sapeurs-pompiers, c’est le voisinage qui a volé au secours des victimes pour circoncire le feu.

« Les voisins nous ont vraiment aidé. Ils nous ont démontré leur solidarité. On n’a pas pu avoir les sapeurs-pompiers, mais les voisins étaient pires que des sapeurs-pompiers. Avant qu’eux n’arrivent, on aurait attendu longtemps. Donc les voisins sont venus nombreux. N’empêche voyez, notre maison s’est calcinée ». A-t-elle affirmé.

Plongé dans son malheur, elle lance un appel d’aide  à l’endroit de la population.

« Je demande à toute la population de Kankan, de nous venir en aide. On n’a même pas pu sauver une aiguille de notre maison. Nous dormons actuellement à la belle étoile. Pour la cause  de Dieu, qu’on nous vient en aide ». A-t-elle imploré.

A noter que pour l’instant, nul ne connait l’origine de cet incendie. Mais d’après des bruits qui courent, tout serait parti d’un court-circuit.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.