Lamine Keita et Bah Oury : le temps de la débandade !


Ils s’entendaient comme larrons en foire. Ils avaient tout, ou presque en commun. Ils ont combattu Dalein et l’UFDG ensemble. Mais, finalement, de guerre lasse, Bah Oury et son chargé de Com d’hier ont pris des chemins différents avant de se résoudre à se rapprocher du régime d’Alpha Condé. C’est la seule chose qu’ils ont désormais en commun. Si ce n’est la débandade.

Si pour Bah Oury, combattre et affronter outrageusement Dalein Diallo était la seule lutte qui vaille pour faire plaisir à Alpha Condé, Lamine Keita quant à lui, à défaut de revenir dignement dans le parti, se trouve un soi-disant point de chute : la rentrée présidentielle. Ce machin qui ne veut vraiment rien dire si ce n’est pour attirer l’attention d’Alpha Condé sur la détresse d’un combattant perdu en pleine mer en colère.

Selon Lamine Keita qui a quitté Bah Oury à cause du refus de celui-ci à partager l’argent offert par Sékhoutouréya, « Ce forum de la ‘’Rentrée présidentielle’’, c’est l’espace dédié à des rencontres, des échanges et de capitalisation d’expériences. Alors tous les 31 décembre, le président de la République s’exprime sur sa politique, mais il a dédié son mandat aux jeunes et aux femmes durant cette mandature.  Alors, se retrouver pendant trois jours, discuter sur la problématique de la jeunesse, des femmes, pour que nous puissions trouver des solutions, nous pensons que nous pouvons institutionnaliser la rentrée présidentielle qui pourrait se tenir le premier trimestre de chaque année», confesse Lamine Keita.

Trouvera-t-il du répondant au sein du RPG où les calculs du genre ne manquent jamais pour se faire une place au soleil ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.