Le bulletin de santé du RPG décortiqué par l’UFDG


Le RPG est-il en lambeaux ? Que reste-t-il de ce parti présidentiel ? Que deviendra cette formation politique après le départ de son leader ? Des questions et d’autres qui taraudent vraiment l’esprit de l’UFDG, parti d’opposition. De son côté, Ousmane Gaoual Diallo présente un bulletin pas du tout rassurant du parti présidentiel.

Extrait : « Le RPG aujourd’hui, c’est un parti qui est mort. Le RPG, c’est les préfets, les sous-préfets, les gouverneurs et l’administration… Quand on regarde le RPG comme parti politique, il n’y a plus personne. Vous voyez leurs militants, c’est les fonctionnaires. Quand ils bougent, c’est toute l’administration qui se déplace, les cadres de l’administration. Donc aujourd’hui, c’est l’État, cette petite oligarchie de corruption, qui va être face au peuple de Guinée. Et ça, s’ils pensent qu’ils sont déterminés, ils nous verront en face. »

En tout cas, dès qu’il y a une grande mamaya à travers le pays, écoles et administration publique gardent portent closes afin de recevoir l’hôte et très souvent le Premier ministre ou le Président de la République lui-même. Et du coup, tout l’appareil étatique se trouve bloqué. Cette donnée est rentrée dans les mœurs.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.