Makanera-Papa Koly : des jumeaux opportunistes !


Ils étaient venus à l’opposition républicaine. L’un débarqué du poste de ministre de la Communication avec, à la clé une série de passifs, le second, oublié, confiné avec un statut de conseiller à la Présidence de la République. Makanera et Papa KolyKourouma ont bien des choses en commun. Ils s’appellent d’ailleurs amicalement ‘’Mon frère jumeau’’. De quoi avoir un dénominateur commun : l’opportunisme nauséeux et immonde. Ils suivent la direction du vent.

De la mouvance, ils deviennent opposants circonstanciels auprès de Dalein Diallo. L’un est allé jusqu’à demander pardon aux militants de l’UFDG, pour avoir, dit-il menti et manqué du respect au chef de file. Et pour se faire complètement absoudre, il s’est proclamé : ‘’Je suis le griot de Dalein’’. Pendant ce temps, son jumeau PKK, faisait lui aussi du surplace. Pour se faire accepter. Comme deux larrons en foire, Makanera et Papa Koly s’entendent bien.

Et d’ailleurs, le nouveau promu qui revendique déjà sa place dans la mouvance précise : « Le décret du président de la République est un décret pour deux personnes. C’est pour mon jumeau et moi. Comme ça a toujours été, on parviendra à partager le même bureau, mon bonheur est le sien, mon bonheur est le sien. La mission qui m’a été confiée, c’est à la fois à moi et à lui. Je vous dis que le fauteuil est pour nous deux. En 2008, j’ai bénéficié d’un décret du Général Lansana Conté pour gérer le Département de l’Environnement, j’ai partagé le même bureau avec lui (Makanera, Ndlr). Nous avons mené toutes les réformes au niveau de l’environnement. Ce n’est pas une première. Que les gens ne soient pas étonnés qu’en me voyant pas dans mon bureau qu’on retrouve Makanéra. »

Le même opportunisme immonde happe PKK dans l’optique des législatives à venir : « Nous sommes dans la mouvance présidentielle, nous venons à un moment où ils sont déjà en avance, nous ne savons pas qu’est-ce qui a été décidé. Nous allons nous inscrire sur ce qui est déjà en place. » Qui a dit que le caméléon s’adapte à son environnement ! Eh bien, PKK en est un. De toutes les façons, en politique, il n y a point de morale, de décence.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.