Pourquoi Dalein et Sydia disqualifient Don Kass ?


La nouvelle mission de Kassory Fofana qui consiste à entamer des consultations auprès des acteurs politiques et sociaux est vraiment mal perçue, notamment à l’UFDG et à l’UFR, deux grosses pontes de l’opposition guinéenne.

Au niveau du parti de Sydia Touré, Don Kass est disqualifié « pour conduire un dialogue en ce sens qu’il s’est déterminé, il a fait annoncer sa position avec les membres du gouvernement. A partir de ce moment, il n’y a aucune possibilité de faire un dialogue. Sur cette question de nouvelle Constitution, on n’en parlera pas. Nous sommes déterminés à protéger notre Constitution qui est une jeune Constitution. Si vous voyez aujourd’hui que le dialogue est rompu, c’est parce que le Premier ministre qui est le garant du dialogue social et politique n’a pas joué son rôle, cela a été violé. Il y a eu des problèmes avec les syndicalistes et les politiques, est-ce que le Premier ministre a agi pour négocier ? Jamais. Aujourd’hui, on musèle les politiques, on les empêche de faire des manifestations. Est-ce que le PM a joué son rôle en tant que garant du dialogue politique ? Donc, le problème n’est pas les lois. »

Même ton au niveau de l’UFDG : « Tout le monde sait que le Premier ministre est le patron du dialogue social, donc nous discuterons avec lui de toutes les questions concernant la vie de la nation, sauf de la Constitution. La position du Premier ministre est déjà connue. Il a dit qu’il est doublement d’accord avec le changement de l’actuelle constitution : il est d’accord en tant que Premier ministre et il est d’accord en tant que citoyen. Comment voulez-vous discuter avec quelqu’un qui a une position claire, tranchée sur un sujet ? Donc, on ne discutera jamais, jamais, jamais de la Constitution avec Kassory. »

Mais, déjà le plan B est dans les périphéries. Il peut être mis en branle à tout moment. Quitte à marcher sur des cadavres.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. bateka dit

    On ne discute pas l’application de la constitution
    Je pense que ce president veut encore divertir.
    Il veut gagner du temps.
    N’ayant aucun programme, aucune vision pour le pays, il veut tout simplement s’accrocher au pouvoir pour garder lui et son entourage des privileges indus dont s’est accaparé depuis 9 ans.
    Si l’opposition discute avec Kassory, elle donne sa caution pour violer la constitution.
    C’est de la DIVERSION

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.