Recrutement dans l’armée : 2 nouveaux cas de décès enregistrés dans la région administrative de Kankan !


Les épreuves de recrutement dans l’armée guinéenne se poursuivent partout en Guinée et les cas de décès n’en finissent pas. Le mardi 9 Avril 2019, après avoir parcouru les 8 kilomètres, deux autres candidats sont décédés, un à Siguiri et l’autre à Kérouané.

Le premier cas s’est produit le mardi dernier à Siguiri. Sâa François Ifono, est le nom de la victime. Il était âgé de 23 ans, technicien-journaliste à Djoliba FM,  marié et père de trois enfants.

Aux dires de son frère aîné Sékou Tinguiano, le jeune homme frappé d’un malaise à la rentrée du camp, a été transporté d’urgence vers l’hôpital, mais il rendra l’âme avant même d’être hospitalisé.

Le même jour, à Kérouané, Sory Dioubaté âgé de 25 ans, diplômé de la 5ème promotion du système LMD de l’université Julius Nyerere de Kankan, célibataire et père d’un enfant est aussi décédé dans les bandes de 19 h au moment où ses parents tentaient de l’acheminer vers  l’hôpital régional de Kankan.

Après avoir franchi les premières épreuves le samedi passé, il pique lui aussi une crise de malaise. Admis à l’hôpital, de source proche de famille, son état ne faisait que s’empirer. De facto, on a décidé de l’évacuer à Kankan.

Se débrouillant dans la coiffure homme, la victime était aussi sur le point de convoler en juste noce. La date de son mariage était déjà fixée au vendredi prochain.

Ces deux derniers cas viennent compléter à 6, le nombre de décès enregistrés pour l’instant au compte des épreuves physiques du recrutement dans l’armée pour la région de Kankan.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.