Tentative d’assassinat de Dalein : l’UFDG disculpe Baffoe


Alors qu’on cherche toujours les auteurs et commanditaire de la tentative d’assassinat de Dalein Diallo, des longs mois après la forfaiture, l’UFDG, contre toute attente semble innocenter le patron des CMIS au moment des faits : Ansoumane Camara alias Baffoe : « Cela ne vient pas de la tête de Baffoe. Et c’est eux qui commandent tout ça. Cela vient du haut lieu de l’État guinéen. Donc, nous ne nous attendons pas à des miracles qui sortent de ça », a notamment rappelé Ousmane Gaoual Diallo.

De son côté, le policier pour autant accusé par l’Axe comme étant le bourreau-cerveau des assassinats ciblés n’a eu de cesse de nier son implication dans ces affres. Récemment, Baffoe est allé jusqu’à dire que Dalein est son frère : « Le président CellouDalein Diallo a été mon chef. Il le reste et demeure. C’est une haute personnalité de ce pays. C’est mon grand frère. Quelle que soit l’infraction ou l’erreur que le président Dalein commettra dans l’exercice de ses fonctions de chef de file de l’Etat, l’autorité m’a donné des moyens conventionnels qui me permettent de le freiner sans porter atteinte à sa vie. C’est ce que j’ai toujours fait quand j’étais à la tête des unités d’intervention et de sécurité. Un chef ne va pas me dire d’aller faire du mal au président Dalein et que je le fasse. »

L’UFDG semble soutenir la thèse. Et par ricochet, celle du gouvernement. En tout cas, le porte-parole Aboubacar Syllaétait formel: « Qu’un opposant soit visé en pleine manifestation, en plein jour devant tout le monde et qu’on attente à sa vie, je ne vois pas pour quelles raisons cela serait fait ! Nous avons des enquêtes qui vont être diligentées, le président de la République a donné des instructions fermes. Le parquet s’est déjà prononcé et on va évidemment faire les investigations nécessaires. »

Erreur de com ou pas, l’UFDG innocente Baffoe. Comme l’a toujours voulu d’ailleurs le ministre Keira, en protégeant les policiers et en niant toutes exactions et autres expéditions punitives dans les quartiers de l’Axe.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.