Université Julius Nyerere de Kankan : Arrêt des cours exigé par la SENASUR !


Un jour après la grève générale et illimitée déclenchée par la section syndicale des travailleurs de la BICIGUI, ce fut au tour du syndicat national de l’enseignement supérieur (SENASUR), de procédé ce vendredi 19 avril 2019 au boycott des activités pédagogiques et administratives de l’université Julius Nyerere de Kankan.

Déjà durant toute la journée de ce jeudi la veille, la nouvelle de fronde des enseignants et chercheurs faisait grand bruit sur le campus universitaire de Kankan.

Ce vendredi 19 avril 2019, aux premières heures de la journée, l’enceinte de l’institution d’enseignement supérieur, grouillait d’un beau monde. Un grand nombre d’étudiants, malgré les bruits de grève qui circulaient, étaient venus pour dissiper leurs scepticismes.

Les enseignants-chercheurs étaient présents aussi au rendez-vous. Mais au lieu de se diriger vers les amphis, ils étaient plutôt dispersés en bandes et exultaient en causerie.

Au fil des heures qui passaient, même si aucune annonce ou déclaration ne leur a été faite, les étudiants, lassés d’attendre en vain des enseignants qui ne viennent pas, désemplissaient peu à peu la cour.

Dans le bureau de la SENASUR, quelques représentants syndicaux étaient retranchés en pleine discussion. Mais ils se sont abstenus de toute communication relative aux raisons qui ont prévalu à cet arrêt des cours.

Quelques instants après, une réunion a été subitement convoquée par les mêmes syndicalistes, avec l’ensemble du corps enseignant dans l’une des salles amphithéâtres du campus. A la sortie de cette entrevue, aucun acteur n’a accepté de se prononcer.

Mais selon des rumeurs qui filtraient, il semblerait qu’une issue favorable aurait été trouvée entre les frondeurs et le gouvernement à Conakry. Et sauf un changement de dernière minute, les cours devraient reprendre dans toutes les institutions d’enseignement supérieures du pays, dès ce samedi 20 avril 2019.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.