07 novembre à Kankan : Aucun signe de manifestation dans la circonscription ! 


Contrairement à la capitale Conakry, et certaines grandes villes de l’intérieur du pays, la circonscription de Kankan ne connait aucune manifestation ce jeudi 24 octobre 2019. Bien qu’il ne soit pas interdit  par le pouvoir en place, l’acte 3 des marches de protestation pacifique contre le projet de nouvelle constitution et d’un éventuel mandat supplémentaire pour le chef  de l’Etat, appelée par les militants du FNDC sur toute l’étendu du territoire national, n’a pas eu lieu. Des conflits internes et ou la crainte de se faire agresser par des contres manifestants du RPG ont eu raison sur l’audace des membres du bureau régional du FNDC. 

A l’image des précédentes journées de manifestation anti nouvelle constitution et anti troisième mandat, ce jeudi 07 novembre 2019, n’était pas différente des autres dans la commune urbaine de Kankan. Comme d’habitude, les rues du centre ville étaient bondées de monde, la circulation fluide, les marchés fonctionnaient normalement, l’administration publique et privée se portait bien.

Bref, il y a eu aucun signe de manifestation dans la ville du Nabaya, alors qu’aucune mesure de restriction n’a été énoncée par les autorités. Mohamed Madina Kaba, coordinateur régional du PADES, seul membre du front que nous avons pu joindre au bout de fil en cette journée du  jeudi 7 novembre 2019, nous explique pourquoi on assiste à un tel mutisme.

 « La raison pour laquelle, nous ne manifestons pas ce jour-ci, c’est parce que la dernière fois, on a été violenté, on a été insultés et on a été emprisonné. On organise des manifestations au sein de nos sièges, on vient nous prendre. Les gens ont été emprisonnés sans suite, vraiment ça, ça nous a tiqué. Parce que la justice ici, c’est pour eux, l’administration, le camp, la police et la gendarmerie, tout ça c’est pour eux ». A-t-il développé.

Sur la même question, un autre membre du Front à Kankan, militant de l’UFR, en la personne d’ Ibrahima Simangan nous a confié ceci la veille.

« Le FNDC de Kankan, a un problème à l’interne. Il faut que le problème soit régularisé avant qu’on ne se prononce »A-t-il dit sans faire donner plus de détails.

 Cependant tout vas pour bien au sein du FNDC Kankan, suivant la réplique du coordinateur du PADES Mohamed Madina Kaba.

« Tout se passe bien dans notre structure à Kankan. Tout se passe bien. Les acteurs se consultent. Quiconque dit qu’il y a de la mésentente au sein du front n’est pas avec nous et n’est pas informé du fonctionnement du Front National pour la Défense de la constitution à Kankan ». A-t-il nié.

A ajouter que les membre du Front, par peur de se faire attaquer par les militants extrémistes du RPG, tiendraient plusieurs rencontre à huit-clos pour préparer une sortie dans les jours à venir.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.