10 mille emplois directs dans les Mines (officiel) !

Alpha Condé dit voyager intempestivement – même en période de pleine crise sociopolitique de son pays – pour vendre la Guinée. Mais on ne sait jamais à qui. Seule évidence, les Mines guinéenne sont bazardées entre des Russes qui exploitent à Kindia, à Fria et à Diandian. Des Français vers la zone de Gaoual et Télimélé et les Chinois sont partout, laissant une poignée de périmètres à des Emiratis.

Cette course, selon le gouvernement, produit quelque 10 mille emplois directs ( ?). La région Boké est de fait devenue un point d’attraction. Elle est à la fois instable et convoitée. L’environnement est sérieusement menacé. Le recrutement local provoque souvent des remous ainsi que les dividendes issus de l’exploitation minière. Néanmoins, le ministre des Mines se félicite des emplois que le secteur minier crée.

Pour Abdoulaye Magassouba, «Au cours des dernières années, les sociétés minières guinéennes ont créé plus de 10 000 emplois directs. Même si cela ne suffit pas pour résorber entièrement l’emploi. Au-delà de cela, le secteur minier rapporte, bien sûr, des revenus utilisés pour investir dans les autres secteurs de l’économie, pour que le secteur minier contribue effectivement à la transformation de l’économie nationale. » Mais, ajoute le ministre des Mines, l’élément le plus important, ce n’est pas que le secteur minier soit le moteur de l’économie, parce que nous savons qu’en termes de création d’emplois, le secteur agricole est nettement plus performant.

Par conséquent, « L’objectif, c’est que le secteur minier puisse nous permettre d’asseoir les bases de notre développement, par la réalisation d’infrastructures économiques et sociales de base, mais aussi par l’investissement dans les autres secteurs de développement durable. » En attendant, on en est loin. Parce que les Mines comme les marchés publics, sont octroyés à des amis, copains et coquins. Dans la plus grande opacité. Les Guinéens sont mal barrés.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.