Coopération-Guinée Bissau: la 27ème édition de la SAFRA

Sous le thème: « Quelle contribution pour la coopération et l’intégration transfrontalière et l’intégration sous régionale », la 27ème édition de la Semaine de l’Amitié et de la Fraternité (des gouverneurs, Maires, l’Association des Femmes et présidents des Comités locaux de la SAFRA.SAFRA), a été lancée samedi, 24 décembre 2016 dans la Région de Gabou (Guinée Bissau).

C’est le premier ministre, Oumarou Cissoko Embalo qui a présidé la cérémonie, en compagnie d’une forte délégation de son Gouvernement,

Les participants à ce rendez-vous annuel, sont venus des Régions Administratives (RA) de Boké (Guinée Conakry), Gabou (Guinée Bissau), Bassé (Gambie), Kayes (Mali), Sélibabi (Mauritanie), Tambacounda (Sénégal).

Pour mémoire, la ville de Gabou située à 200 km de la Capitale Bissau, compte environ, 280.000 habitants sur 9.500km2. Fondée en 1907, la Région de Gabou est la plus grande des régions du pays, a-t-on appris de sources concordantes.

Depuis des siècles, soutient-on, des ethnies Balante, Diakanké, Mandingue, Nalou et Sarakolé y vivent en parfaite harmonie.

S’adressant aux différentes délégations, le PM a déclaré : « Chers illustres hôtes, nous vous souhaitons la chaleureuse bienvenue en terre de la Guinée Bissau. Je suis venu témoigner l’élan de fraternité et de solidarité du Chef de l’Etat qui attache du prix à la tenue et au succès de la présente SAFRA… »

En ses termes, le premier ministre, Oumarou Cissoko Embalo a promis de mettre à contribution pour donner un cachet particulier à la 28ème édition de la SAFRA qui se tiendra l’année prochaine à Sélibabi (Mauritanie), selon les organisateurs.

A noter que la SAFRA a pour objectif : renforcer le développement des relations d’amitié et de fraternité entre les jeunesses sous régionales par le biais de la concertation,  favoriser les échanges culturels, sportifs et les activités socio-économiques, participer au combat général de ses gouvernants et peuples pour la réalisation d’un programme socio-économique en faveur de la sous-région durement éprouvée par des calamités naturelles et la crise interminable.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.