CAN2017: Antonio Souaré, superstar de la CAN Gabon 2017

Arrivé lundi 16janvier 2017 à Libreville, le président du Comité d’organisation de la CAN 2023 a fait l’objet de nombreuses sollicitations. Non seulementde la part acteurs du sport africains mais aussi et surtout des membres de la Confédération africaine de football (CAF). D’ailleurs, le président Issa Ayatoul’a invité à faire partie de la délégation de la CAF devant se rendre à Port-Gentil pour suivre les deux premières rencontres du groupe D.
Autant de faits qui prouvent à suffisance que le président de la Ligue guinéenne de football professionnel est déjà sur orbite de l’instance africaine du football.

Avec le président Issa Ayatou et les grosses pointures de la planète football, le président Antonio Souaré a eu l’occasion d’échanger sur les grands dossiers qui attendent notre pays dans l’optique de la CAN 2023. A tous, le dirigeant guinéen a indiqué que même si la trajectoire paraît longue et le travail colossal, la détermination de réussir ce pari par la Guinée est certaine. La marge de temps qu’il faudra sera méticuleusement exploitée dans tous les domaines afin que le cahier de charges soit respecté et bien tenu.
Là-dessus, il faut souligner dès maintenant que tout le peuple se réjouit de la décision de la CAF confiant l’organisation de la CAN 2023 à la Guinée.A l’époque, une forte délégation gouvernementale avait pris part à l’événement à Addis-Abeba la capitale éthiopienne. Rappelons d’ailleurs qu’en cette circonstance la délégation guinéenne comprenait entre autres le président Antonio Souaré. Et l’unanimité qui s’est faite autour de la Guinée par l’ensemble des dirigeants du football africain est non seulement une marque de grande confiance à notre pays mais aussi un signe incontestable de reconnaissance des efforts réalisés par la Guinée pour l’affirmation du football africain au plan mondial dont notre pays fut l’un des principaux fondateurs.

Cette considération la Guinée doit davantage la mériter. Tous les dignes fils du pays doivent s’investir pour la réalisation de cet événement continental devant attirer les projecteurs de l’actualité footballistique sur notre pays.

L’exemple d’Antonio Souaré dans ses démarches avec le gotha du football africain auprès des anciennes gloires du continent et des dirigeants actuels du football mondial sont des signes qui ne trompent pas. Le guinéen qu’il est ne lésine pas sur les moyens. Il met son potentiel managérial à profit pour faire du rendez-vous guinéen l’un des meilleurs et des plus innovants. Les autres membres du COCAN2023 font de même.La fête du football africain confiée à la Guinée sera une réussite totale.

Au Gabon,Antonio Souaré et son équipe du COCAN 2023 ont l’occasion et le temps de voir et d’apprendre. De conseiller et d’aider à corriger les erreurs et les imperfections de ceux qui les précédent dans l’organisation de l’épreuve reine du football continental.

C’est à juste raison qu’il a fait le choix de consacré toute une semaine entre Libreville et les autres sites de la CAN Gabon 2017pour repartir avec des perspectives plus enrichissantes.

C’est aussi la preuve par dix que le choix de la Guinée n’aura pas été un choix malheureux ou vain, mais plutôt un choix utile. Un acte mémorable. Un signe incontestable de la volonté de tout un peuple au service de l’Afrique et de sa jeunesse sportive depuis son avènement à la souveraineté nationale le 2 octobre 1958.

Bon vent, Antonio Souaré !

Par Ibrahima Diallo
Directeur général de la radio Liberté FM

L’image contient peut-être : 2 personnes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.