Desserte d’électricité en Kankan : la saison ensoleillée n’augure rien de bon


En effet ces temps-ci, à la desserte d’eau qui sévit actuellement dans la quasi-totalité des quartiers, vient s’ajouter, le faible niveau de la desserte en électricité. Une situation qui n’est pas faite pour plaire aux nombreux citoyens de la commune urbaine.

La venue d’un nouveau directeur à la tête de la section locale de l’EDG (Electricité De Guinée), il y a quelques mois à Kankan, avait commencé à suscité beaucoup d’espoirs aux citoyens de la commune urbaine.

Résident du quartier Kabada 1 se plaint de ne recevoir le courant chez lui, seulement que pendant deux nuits par semaine.

« Moi dans mon quartier kabada ça fait plusieurs jours on n’a pas le courant.  Dans la semaine  nous pouvons avons droit au courant que durant une seule nuit. On n’est pas du tout content de cette manière de nous servir du courant.  Nous ne sommes pas du tout content de méthode de desserte».   

En dépit des nombreux remaniements administratifs effectués par les autorités nationales, au niveau du bureau régional à la tête de la société EDG, rien de nouveau sous le soleil pour les citoyens. Pour Sidiki Kourouma habitant du quartier Ballony, le calvaire est grand. En colère, il pointe du doigt les autorités, qui à en croire ses dires  refuserait d’améliorer la desserte  d’électricité.

« C’est un refus de la part du gouvernement, de résoudre notre problème de courant. Sinon comment comprendre qu’à chaque visite du président le courant vient 24 sur 24. Ce n’est qu’après son départ qu’on constate que le courant ne viens plus régulièrement ».

De son coté Kemo Kaba, depuis le quartier Hérèmakono, lance une interpellation à l’endroit des administrateurs du sous-bureau d’EDG.

 « Vraiment e si le nouveau directeur ne peut rien pour nous sortir de ce merdier, alors de grâce, qu’il fasse tout  pour remonter notre situation au haut bureau de l’EDG».

A noter que dans un communiqué lu sur les ondes des différentes radios de la place, les responsables d’EDG à Kankan, ont notifié que deux de leurs groupes électrogènes serraient en pane.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.