1er novembre à Kankan : la fête de l’armée célébrée sur fonds de rappel historique !

La fête marquant les 61 ans de l’armée guinéenne a été célébré à Kankan, ce lundi 1 novembre 2016 dans l’enceinte du camp de la troisième région militaire, Soudiata Keita. La cérémonie à regroupé ce matin l’ensemble des corps militaires et para militaires ainsi que plusieurs cadres territoriaux et administratifs de ladite localité.

Une fois les honneurs rendus aux tricolores national, les différentes compagnies du corps militaire et para militaire installé dans la ville de Kankan, ont défilé sous le regard admirateur des autorités et des honnêtes populations du Nabaya.

En ce jour solennel pour le soldat guinéen en général et en particulier celui de Kankan, le colonel Aboubacar Diakité, commandant de la 3ème région militaire de Kankan, a fait un aperçu plus ou moins global sur l’historique de notre armée national.

« Le 07 avril 1959, la rebaptisassions des camps militaires fut adoptée. Le camp général Gallieni devenu camp Kèmè Bourema à Kindia, actuel 1ère région militaire de la Guinée. Le camp général Marshala devenu Camp El Hadj Oumar Tall à Labé, actuel deuxième région militaire. Le camp général Archinard devenu Soundiata Keita de Kankan actuel 3ème région militaire et le camp capitaine Hawke, camp Béhanzin N’Nzérékoré actuel quatrième région militaire. La création de l’école militaire en 1961. Le 14 avril 59, la création du bureau de recrutement national. 1er Octobre 59, premier recrutement dans l’armée et l’organisation des armées a été remplacée par le 18 décembre 58 par un Etat major de la défense nationale à sa tête le capitaine Mandjan Keita ».

Poursuivant son récital d’histoire, le commandant Diakité n’a pas manqué de rappeler les lutte de libération menée par l’armée Guinéenne au nom de la solidarité inter africaine.

« Cette jeune armée s’est engagé à participer aux opérations de maintient de la paix En Afrique. En 1961, au Congo, en 1963 en Guinée-Bissau, en 1975, en Angola, en 1976 au Bénin, en 1990 au Libéria, en 1990 en Guinée-Bissau, en 2001 en Siéra-Léone et  depuis 2012 au Mali ». A-t-il rappelé.   

Enfin il faut ajouter que ce 61ème anniversaire de l’armée guinéenne s’est déroulé sous l’intonation des chants militaires interprété par les fantassins de la troisième région militaire. CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.