22ème session du Comité de suivi : les lignes n’ont pas bougé

Près d’un mois après la rencontre entre le président Alpha Condé et son principal opposant, Cellou Dalein Diallo,  qui avait permis de suspendre les manifestations politiques de l’opposition pour un retour à la table des négociations, les lignes n’ont pas encore bougé.

Le Comité de suivi de l’accord de 12 octobre 2016 mise en place pour régler le contentieux électoral peine à trouver une solution de sortie de crise. Et ce, malgré une multitude de rencontres formelles.

Malgré les espoirs pour la 22ème session du Comité de ce lundi 30 Avril, il n’ya toujours pas de consensus autour du contentieux électoral. Il va falloir encore attendre la prochaine rencontre prévue mercredi. C’est en tout cas, ce qui laisse entendre Aliou Condé, Secrétaire général de l’UFDG, membre du Comité de suivi :

‘’Si on veut aller de l’avant, il faut que la solution soit consensuelle. Et ça prend du temps pour la trouver. Il y en a qui veulent qu’on parte de la droite, d’autres de la gauche. Mais il faut se rencontrer pour trouver la solution’’, a déclaré Aliou Condé, député de l’UFDG et représentant de l’opposition au sein du comité de suivi.

Avant d’ajouter : ‘’ Dès le mercredi prochain, la commission va se retrouver pour travailler. Vendredi, il y aura une autre session pour trouver la solution’’.

Pour sa part, Lansana Komara, le Secrétaire Administratif du RPG-Arc-en-ciel, calme le jeu laissant croire qu’il n’y a pas de blocage.

‘’Il n’y a pas de blocage (…), mais nous ne pouvons pas mettre les propositions à la place publique pour pouvoir travailler à l’aise’’, a –t-il déclaré à la presse au sortir de cette nième rencontre des acteurs politiques guinéens.

Quant au ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé, qui préside les travaux, il reste convaincu qu’il n’y aura pas un second procès sur le Comité de suivi, qu’il espère, parviendra de trouver une solution de sortie de crise, dans les jours à venir.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.