3ème mandat : Bathily déconseille Alpha Condé: « Le peuple de Guinée a trop souffert…’’


En cette période de crise socio-politique, le Sénégalais, Abdoulaye Bathily demande à Alpha Condé le retrait du projet de nouvelle Constitution en faveur d’une concertation nationale.

 L’intégralité du message que le professeur Abdoulaye Bathily, ancien conseiller spécial de l’ONU à Madagascar a envoyé par Whatsapp ce mardi 16 octobre 2019 au président guinéen Alpha Condé. Abdoulaye Bathily répondait ainsi à un message que lui avait transmis Alpha Condé sur la tension politique en cours à Conakry, et que les médias sénégalais ont relayé.

MESSAGE ENVOYÉ PAR ALPHA CONDÉ : « La transition démocratique, est un processus qui consiste de passer d’un pouvoir non-démocratique (dictature comme le Cameroun) à un pouvoir démocratique (comme la République de Guinée). 

En d’autre terme, de la transition à la démocratie. Donc la transition démocratique dans un pouvoir démocratique comme le nôtre, est un processus par lequel le pouvoir politique, par la voie démocratique doit achever le reste de la transition pour une démocratie participative. C’est à dire d’une démocratique partielle à une démocratie totale et sans ambiguïté. 

Dans le contexte actuel de la République de Guinée, jusque-là, nous n’avons pas définitivement enterrés le processus de la transition, tant que nous fonctionnons sur la base d’un seul élément de la transition, celui de la Constitution d’un pouvoir militaire à une période donnée de la transition. 

La transition démocratique en Guinée est un processus qui consiste de passer d’une constitution issue de la transition à une nouvelle Constitution votée par le peuple. C’est de ça qu’il s’agit, c’est-à-dire de la transition à la démocratie. Ceux qui comprennent autrement, dans la mesure où nous sommes dans un pouvoir démocratique, sont affectés par la naïveté politique.

La question de la nouvelle Constitution en Guinée n’est pas une aspiration politique, mais plutôt une vocation citoyenne au-delà des calcules politiques. En aucun cas, les États-Unis ne pourront dire à la Guinée de ne pas se doter d’une nouvelle Constitution légale et légitime.

Allons Au Référendum…« 

RÉPONSE D’ABDOULAYE BATHILY : « Le peuple de Guinée a trop souffert, trop de sang, de larmes, de déplacements forcés, trop de citoyens ont subi un séjour carcéral pour des raisons politiques qui auraient dû être évitées depuis toujours.

Cette tragédie, vous pouvez y mettre un terme aujourd’hui même en annonçant le retrait de ce projet de nouvelle Constitution en faveur d’une concertation nationale sur la base d’un engagement solennel à ne pas briguer un troisième mandat. 

Une telle décision vous grandirait, vous donnerait une place exceptionnelle dans l’histoire de la Guinée martyre.

L’Afrique vous serait reconnaissante en cette période particulièrement décisive pour l’avenir de nos peuples pour lesquels vous, nous et d’autres camarades, se sont engagés depuis plus de cinq décennies. 

C’est à mon avis la meilleure voie pour une transition apaisée et durable. 

Sentiments fraternels renouvelés. »

  1. bateka dit

    Alpha s’etant habitué aux privileges du pouvoir autoritaire sans partage ne veut rien laisser sans y etre constraint.
    Conscient de tous les risques il s’entete et pour cause.
    S’il quitte que va t-il devenir lui et son fils?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.