Cybercriminalité : Moustapha Mamy Diaby présente un projet de loi sur la protection des données personnelles

Au cours du Conseil des ministres du jeudi 7 avril 2016, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Moustapha Mamy Diaby a présenté un projet de loi sur la cybercriminalité et la protection des données personnelles en République de Guinée pour combler le vide juridique dans le domaine. Selon M. Diaby, ce projet de loi permettra de disposer d’un cadre légal et réglementaire, mais aussi de se conformer aux conventions régionales et internationales ; car, soutient-il, la sécurité informatique est fondamentale et mérite qu’on y veille de près.

Bien que dans d’autres pays, des régimes totalitaires se servent des législations — similaires — pour violer les droits de leurs concitoyens, aujourd’hui la Guinée ne devrait plus continuer à se maintenir dans ce vide juridique ; d’autant que des criminels sévissent sur la toile pour escroquer des utilisateurs peu avisés des dangers liés à l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Si ce projet de loi est adopté, il devrait permettre de déterminer les peines et amandes pour chaque délit commis par les malfrats agissant sur Internet, comme c’est le cas dans les pays de la sous-région. Au sein du ministère de l’Intérieur de la Côte d’Ivoire, par exemple, une section est dédiée à la lutte contre le cybercriminalité. La Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) débusque chaque mois des dizaines de brouteurs opérant depuis les cybercafés d’Abidjan pour escroquer des gens qui tombent dans leurs mailles, de l’autre bout de l’écran.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.