Crise à la Féguifoot : L’étau se resserre autour de  »Super V »

La crise s’accentue au sein de la Fédération Guinéenne de Football et ce, depuis la suspension du Secrétaire général Ibrahima Blasco Barry par le président contesté de l’instance dirigeante du football guinéen, Salifou Camara ‘’Super V’’, lui-même suspendu par les frondeurs à l’issue d’une plénière tenue vendredi.

Constant l’ampleur de la crise qui secoue la Féguifoot, après le retrait des arbitres, la Ligue Guinéenne de Football professionnel, a dans un communiqué, annoncé la suspension des championnats de ligue et ligue 2 jusqu’à nouvel ordre.

Voici le communiqué annonçant la suspension des compétitions footballistiques de Ligue et Ligue 2

 

COMUNIQUE

Suite à une communication de Monsieur Jean Paul SYLLA, chef du département des Arbitres de la Fédération Guinéenne de Football, communication de dernière minute relative à la position des arbitres dans le conflit qui déchire depuis quelques jours, le comité exécutif de la Fédération Guinéenne de Football désormais divisée en deux blocs antagonistes, le bureau exécutif de la Ligue Guinéenne de Football Professionnelle porte à la connaissance du public sportif, des présidents des clubs de ligue 1 et 2 ainsi que des sportifs de Guinée, que la commission des arbitres dans une solidarité agissante à la position des 11 membres du comité exécutif de la Fédération Guinéenne de Football, qui protestent et récusent désormais le leadership de Monsieur Salifou Camara Super V, président de la Fédération Guinéenne de Football, a déclaré le retrait de ses arbitres de toutes les compétitions officielles organisées sur tout le territoire national, incluant le championnat national de ligue professionnelle.

Prenant acte de cet état de fait, le bureau exécutif informe les clubs de ligue 1 que les matchs de la 11e journée programmés ces 16 et 17 avril 2016 sont annulés en attendant que ses partenaires de cette importante commission reviennent aux bons sentiments.

Cependant, il rappelle aux officiels (commissaires et arbitres) et à la commission des arbitres que les indemnités, frais d’hébergement et de transport qui leur ont été payés serviront toujours pour les matchs de la 11e journée lorsqu’ils seront reprogrammés.

Etant entendu que les vraies victimes sont bel et bien le public sportif et les clubs, il en appelle aux deux blocs du comité exécutif à faire preuve de hauteur et de responsabilité pour trouver les remèdes efficaces et rapides à cette crise dans les meilleurs délais. Déjà à l’occasion de cette 11e journée, les clubs de ligue 1 qui étaient concernés par ces matchs ont procédé à des dépenses dans le cadre de leur préparation, l’organisation et le déplacement des équipes (dépenses vouées au néant).

Le bureau exécutif entant qu’instance institutionnelle, tout en gardant sa neutralité par rapport à cette crise qui n’honore pas notre football à un moment où les instances africaines et internationales admirent notre décollage dans le ciel du professionnalisme exprime une fois de plus son amertume de constater ce coup de frein à l’évolution de notre sport.

                                         LA LIGUE GUINEENNE DE FOOTBALL PROFESSIONNEL

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.