Marche des opposantes : l’opposition identifie l’auteur de ‘’l’ordre venu d’en-haut’’!

On cherchait jusque-là l’auteur du fameux ‘’ordre venu d’en-haut’’, interdisant littéralement la marche pacifique des femmes de l’opposition devant aller déposer un mémo chez le Grade des Sceaux. Eh bien, l’opposition républicaine, elle indexe ce qu’elle appelle « la plus haute autorité du pays ». Suivez le regard… jusqu’à Sékoutouréya.

Extrait de la déclaration : « Ce mardi 19 avril 2016, les femmes rallient le point de départ de la manifestation mais sont empêchées de se regrouper par un dispositif policier totalement disproportionné avec pour mission d’interdire une marche pour laquelle les autorités publiques avaient marqué leur accord la veille et pris les mesures de sécurisation nécessaires. Des ordres seraient venus d’en haut, selon les mots des membres des forces de l’ordre eux-mêmes, pour contredire la position officiellement exprimée par l’autorité communale compétente en la matière. Compte tenu du contexte et des enjeux, ces ordres ne peuvent émaner que de la plus haute autorité du pays et créent ainsi un véritable déni de démocratie. »

Pour l’opposition républicaine, « De tels agissements illustrent la volonté du pouvoir de brider les libertés individuelles et collectives et démontrent qu’il est allergique à la liberté d’expression et reste incapable de garantir dans notre pays, la diversité des opinions. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.