Kankan : signature jeudi d’une convention de partenariat entre la RA, PAPDDDIN et PRGIRE pour 8 milliards de FCFA

La Région Administrative (RA) de Kankan et le Projet Appui au Programme du Développement Durable du Delta Intérieur du Niger (PAPDDDIN) et Programme de Renforcement de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PRGIRE) ont procédé, jeudi, 14 avril 2016, à la signature d’une Convention de partenariat pour huit (8) milliards de francs CFA, rapporte le correspondant de l’AGP dans la Région.
Le RA de Kankan était représenté par le gouverneur de région, Nawa Damé à travers ses services techniques, le PAPDDDIN et PRGIRE était représenté par son coordinateur délégué basé à Kankan.
Ce programme est conjointement initié par les gouvernements guinéens et maliens, grâce à un appui technique et financier du Royaume des Pays-Bas, a-t-on indiqué.
Selon le protocole de financement, le programme sera exécuté sur une durée de cinq (05) ans (2015-2019) pour une enveloppe financière de huit milliards de FCFA repartis entre les trois parties, les Pays-Bas, 82%, le Mali 14% et la Guinée 4%.
L’objectif global du projet est, d’améliorer la situation socioéconomique des deux pays (Mali-Guinée) et la réduction de la pauvreté grâce à une meilleure connaissance des ressources en eau et leur gestion intégrée.
L’approche de mise en œuvre des activités et programmes repose sur le développement du partenariat tout azimut avec les services techniques de la RA de Kankan (hydraulique, agriculture, élevage, pêche, environnement, santé, action sociale et enfance, laboratoire, Service d’Aménagement des Points d’Eau (SNAP), météo, génie rural, Centre Agronomique de Bordeaux Kankan).
Sur la base de ce qui précède, les parties, RA de Kankan et le programme se sont accordés sur des points : la RA de Kankan dans le souci d’une bonne exécution du programme et de la pérennisation des acquis qui en résulteront, assure la mise en relation directe de l’ensemble des services techniques concernés à différents niveau (régional, préfectoral et sous-préfectoral) pour la réalisation des activités et programmes, l’autorisation et la mise en place d’un cadre de concertation et d’orientation des différents acteurs relativement à toutes les questions liées à la gestion intégrée des ressources en eau, la mise à contribution de toutes les compétences du ressort des ONG, organisations locales de développement, les communautés à la base pour l’atteinte des objectifs assignés au programme.
Conformément aux objectifs du programme et les Termes De Références (TDR) qui seront définis pour la réalisation des activités, le projet se résoudra à l’élaboration des protocoles d’accords avec les différents services techniques et autres selon la nécessité de la mise à disposition des ressources matérielles et financières à la réalisation des activités définies dans les protocoles d’accords.
A propos des dispositions finales, les cas de litige ou d’incompréhension éventuelles surgis pendant l’exécution de la formation, seront réglés à l’amiable, et à défaut par l’entremise des instances judiciaires compétentes à la matière.

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com Dabola

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.