A Baghouz, « ils ne regrettent rien mais ils n’ont plus la volonté de combattre »

Des djihadistes et leurs familles ont profité d’une pause décrétée, dimanche, dans l’assaut contre cette dernière poche du califat de l’EI en Syrie pour se rendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.