A N’Zérékoré, Alpha s’attaque aux opposants : « Ils perdent leur temps…»


« Le train de la Guinée a démarré, il y en a qui veulent arrêter ce train mais ils perdent leur temps. (…) La démocratie c’est quoi ? La voix du peuple c’est la voix de Dieu. Comment peut-on être démocrate et avoir peur du suffrage universel ? Comment peut-on être démocrate et avoir peur que le peuple s’exprime ? Mais soyez certains, personne ne m’intimidera. J’ai dit et répété aujourd’hui encore haut et fort à Nzérékoré, je ferai ce que le peuple guinéen veut. »

Ce sont les quelques mots du Président Alpha Condé, qui était en visite à N’Zérékoré, samedi 16 novembre. S’adressant aux populations de la région, le Chef de l’Etat, s’en est pris ouvertement aux opposants qui protestent contre une reforme constitutionnelle, qui lui permettrait de briguer un troisième mandat.

S’exprimant sur les cas des morts, lors des différentes manifestations du FNDC, une vingtaine des victimes en un mois, dédouane de nouveau les forces de l’ordre sur ces tueries pour accuser les opposants eux-mêmes:

« Bien sûr nous savons qu’il y a des gens qui n’hésitent pas à tirer sur des gens pour accuser les forces armées, c’est pourquoi désormais nous n’accepterons plus dans tout le pays, quand il y a un mort dans la rue, on fait une ceinture de tout et on permet à la police judiciaire de venir faire le constat. Vous serez surpris lorsque vous verrez les résultats de l’autopsie car le menteur, son chemin aujourd’hui est facile mais ça devient difficile après car la vérité finit toujours par triompher. », a-t-il indiqué.

Cette sortie du Président Alpha Condé intervient dans un contexte de crise politique lié à son fameux projet de reforme constitutionnelle, qui divise les guinéens et qui a déjà fait une vingtaine de morts, depuis le 14 octobre dernier.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.