A peine créée, la coalition des partis alliés de la mouvance suscite des polémiques à l’interne

La COPAM, coalition des partis alliés de la mouvance a récemment est crée il y a à peine une semaine. Coordonnée par Bouna KEITA, elle regroupe plusieurs formations politiques du pays. Mais d’ores et déjà des voix s’élèvent pour contester ce leadership de l’homme d’affaire. Au premier rang des contestataires figure Diabaty DORE qui dirige le RPR, rassemblement pour la République, un autre parti membre de la coalition. Ce dernier dénonce les conditions dans lesquelles la désignation de Bouna KEITA s’est effectuée en estimant qu’il fallait passer par élection, conformément aux principes démocratiques.

En outre, selon le jeune DORE, la création de la COPAM est une initiative à lui et les autres leaders lui ont usurpé l’idée. Il promet de continuer à se battre jusqu’au débarquement du diamantaire Bouna KEITA de la tête de la coalition.

Ce lundi, 25 juillet les membres de la COPAM ont été reçus en audience par le président CONDE. Diabaty DORE qui tenait à prendre part à la rencontre, en tant que membre du groupe s’est vu bloqué à la porte par des agents, à la demande de Bouna KEITA. Chose qui a exacerbé sa colère.

 Oumar Rafiou DIALLO, kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.