Abdoulaye Kourouma (RRD) ou les curieuses divagations d’un petit poucet en détresse

Abdoulaye Kourouma est celui-là même qui se trouve être le leader du parti du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD). Ce petit poucet en détresse parle de lui depuis des lustres, c’est-à-dire depuis qu’il a été chahuté par ses pairs. D’incohérences en incohérence, il s’attaque à ses anciens pairs de l’opposition républicaine, une autre façon de se faire une petite place dans les prochaines joutes électorales.

C’est ainsi qu’il s’est interrogé dans la presse locale :«Comment est-ce qu’on peut qu’on comprendre qu’un ancien ministre de la sécurité qui à son temps, nous avons enregistré 70 cas de morts, je veux parler du ministre Kabèlè, se retrouve dans l’opposition? Moins de six mois, il accuse l’Etat d’être coupable ou commanditaires de ces crimes. L’opposition applaudie.»

Le ministre Kabélè pourrait bien rétorquer : « Le leader du RRD pourrait-il justifier sa position, en s’attaquant sans cesse aux opposants et se réclamant en même temps de l’opposition ? » Soit on est opposant, soit on ne l’est pas. Et donc, on joue le rôle qui est actuellement le sien : faire le pigeon politique. Sans constance, ni vision encore moins une feuille de route. C’est le propre des petits poucets en détresse.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.