Abdouramane Bakayoko condamné à cinq ans de prison pour viol

Nouvelle audience ce lundi 19 juin dans le procès du leader des Démocrates Guinéens Abdouramane Bakayoko, accusé de viol par une jeune étudiante. À l’issue des débats, le Tribunal de première instance (TPI) de Dixinn a rendu son jugement dans cette énième affaire de viol qu’il est emmené à statuer. Ainsi, le jeune politicien a été condamné à cinq ans de prison, un mandat de dépôt a été immédiatement émis à son encontre. Le procureur avait requis six ans de réclusion criminelle et un mandat de dépôt.

Abdouramane Bakayoko était accusé d’avoir violé une étudiante qu’il avait prise en auto-stop et conduite chez lui en avril 2014 dans la banlieue de Conakry. Selon l’accusation, M. Bakayoko a forcé sa victime à avoir des rapports sexuels non-consentis avec lui, usant notamment de la violence pour déchirer les habits de la jeune femme. Une accusation que l’avocat de l’intéressé Me Abdou Camara a rejetée, relevant que les fameux habits —qui devraient servir de preuve— n’ont jamais été versés dans l’accusation.

Lors de son procès, le président du parti des Démocrates Guinéens, a expliqué qu’au début on lui avait parlé d’une affaire de grossesse. Mais lorsque cette accusation n’a pas tenu la route, elle s’est transformée en affaire de viol au niveau du tribunal de Dixinn. Me Camara a d’ailleurs soutenu que la plaignante ne s’est jamais rendue chez son client. Les arguments de la défense n’ont toutefois pas empêché la condamnation de l’accusé…

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.