Abobacar SIDIKI CAMARA : L’avenir contrarié d’un frondeur

Pour ceux qui ne le connaissent pas suffisamment, Aboubacar Sidiki Camara, c’était jusqu’à récemment l’image de la fronde au sein du RPG-arc-en-ciel. Structuré dans son discours, courageux dans ses opinions et d’un niveau intellectuel appréciable, il donnait l’impression de symboliser une jeunesse susceptible de créer la rupture au sein du parti présidentiel. Mais avec la position qui est la sienne au sujet du discours du président Alpha Condé, il se révèle identique en tous points de vue à tous les Guinéens. Faisant rêver au départ, mais finissant toujours par décevoir.

Ce trait de caractère est si manifeste chez Aboubacar Sidiki Camara qu’on n’a pas compris comment se fait-il qu’il se métamorphose aussi facilement et en un laps de temps aussi court. Il y a peu, il dénonçait la mainmise de la vieille garde sur le parti et s’offusquait d’une éventuelle récupération du Parti de l’unité et du progrès (PUP) par Alpha Condé via Fodé Bangoura. Mais à propos du discours d’Alpha Condé dont il réclame la démission à la tête du RPG, il prétend que les insultes ne sont pas dirigées contre tous les Malinkés. Et s’enfonçant et enfonçant de même celui qu’il défend, il soutient avec une certaine fierté que l’administration guinéenne étant à 75 % meublée par l’ethnie malinké, il n’est pas possible que le chef de l’Etat insulte cette dernière.

Que s’est-il passé ? Pourquoi Aboubacar Sidiki Camara a-t-il commis l’imprudence d’admettre que les ¾ des membres de l’administration guinéenne sont malinkés. Où avait-il la tête ? Ou bien, fait-il partie de ces jeunes du parti qui caressent le rêve d’occuper les places que les cadres dénoncés par Alpha Condé pourraient laisser ?

Dans tous les cas, cette sortie d’Aboubacar Sidiki Camara est une déception. Elle écorne son image et révèle de lui un caractère qu’il était utile de connaître. Car finalement, il n’est pas si exceptionnel. Comme tous les politiciens de ce pays, il n’est nullement guidé par une conviction. Il est à la recherche de la pitance.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.