Aboubacar Soumah sur le départ : à cause d’une histoire de Baga?

L’argument défendu jusque-là par le député UFDG de Dixinn est lié – il faut le dire aujourd’hui – à une histoire d’autochtones qui s’est invitée dans le choix des chefs de quartiers. Aboubacar Soumah veut défendre une réalité qui mine déjà son parti : l’ethnie.

Perçu par nombreux détracteurs comme étant une formation politique constituée pour l’essentiel que de militants issus de la région de Dalein, l’UFDG prend un autre choc. Celui provoqué par un autre député venu cette fois-ci de la Basse-Côte et qui entend faire bénéficier aux siens les retombées des prochaines élections locales. On le sait, il avait voté contre les accords politiques soumis au Parlement et dont l’UFDG avait donné consigne. Contre toute attente, Aboubacar Soumah vote contre et revendique une certaine liberté démocratique. On en sait aujourd’hui un peu plus sur le motif de cette ‘’trahison’’.

Le député de Dixinn, selon Ousmane Gaoual Diallo que rapporte Vision Guinée, « dit que lorsqu’on va faire une élection dans une région complètement habitée par des Bagas et que l’UFDG gagne, si le parti désigne un non Baga pour assumer les fonctions de chef de quartier, cela va cause des problèmes. En réponse, je lui ai dit que pour que l’UFDG gagne dans une localité complètement habitée par des Bagas, il faut que ceux-ci votent pour lui puisque ce sont les habitants de la localité qui votent. »

Cette boutade est loin d’honorer la première force politique d’opposition. C’est pourquoi,  « Pour nous, dans une République, il n’y a que des citoyens, pas d’autochtones », tranche le député de Gaoual. Que diront encore les détracteurs du parti ? L’UFDG devient-elle toujours communautariste ? Il y a bien fort à faire, à moins que le député Soumah n’ait d’autres ambitions inavouées ou,  agissant au nom d’un autre leader politique pour tenter  de déstabiliser l’UFDG.

Quoiqu’il en soit, la posture du député de Dixinn est actuellement beaucoup plus contre la position du parti. Seulement, il veut se faire encore désirer avant sa sortie définitive. Il avait pourtant juré d’accompagner Dalein en 2020 à Sékhoutouréya. Ou s’était juste des paroles en l’air pour distraire l’opinion.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.