Accords du 12 octobre: un député de l’UFDG se démarque…

Il se démarque de la ligne choisie par son parti pour trancher dans le vif : il s’oppose à toutes manifestations de rue liées au non-respect du point 2 des accords du 12 octobre. Aboubacar Soumah, député uninominale de Dixinn sous la bannière de l’UFDG et membre du Conseil politique du parti a eu autre lecture de démarche optée par Dalein et ses pairs.

Le député dit faire « la politique pour la nation », certainement pas pour la tête d’un quelconque leader politique. Soit ! Pour lui donc, le dialogue tant souhaité par l’opposition républicaine « n’avait pas d’intérêt », car, estime-t-il, Alpha voulait juste se tirer d’affaire dans les difficultés économico politique dans lesquelles il se trouvait. Aboubacar Soumah que tout oppose à Alpha Condé s’oppose tout aussi à toutes manifestations politiques.

Il insiste et signe : « Je suis à l’UFDG avec conviction. Je ne suis pas d’accord pour un dialogue car Alpha Condé ne respecte pas ses engagements. On dilapide toutes les ressources du pays : Alpha est impliqué avec ces amis et famille dans les scandales à répétions. Les politiques devraient porter plainte et demander la population de manifester pour exiger le départ d’Alpha Condé au lieu de manifester au compte du point 2 des accords. Depuis son arrivée au pouvoir on ne parle que d’élections. Cela n’a rien changé. » D’ailleurs « Je ne me retrouve pas dans les accords politiques et je l’ai fait savoir à l’UFDG », tranche-t-il, vendredi matin sur les ondes d’une radio locale.

Le parti n’a pas encore réagi, mais, selon toute vraisemblance, l’UFDG opterait pour la politique de la carotte et du bâton pour faire ramener dans les rangs ce député qui rame à contre-courant. Des sources proches du Conseil politique, indique que l’heure n’est pas à la dispersion des forces, autant ménager le choux et la chèvre. Même en désespoir de cause, pourrait-on dire.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.