Accords entre Conakry et Paris : Alpha Condé jette son dévolu sur Macron, Fillon et Mélenchon

Il a dragué François Hollande et réussi à braquer au moins pour trois jours, caméras et flashes sur la Guinée. Il fait en même temps les yeux doux aux trois ‘’ON’’ : Macron, Fillon et Mélenchon. Au cas où un d’entre eux passait pour briguer la présidentielle française, parce que, même l’ami Hollande s’est désisté pour un second mandat. Un sujet tabou dans de pareilles circonstances.

Alpha Condé évite les sujets qui fâchent et se noie dans les yeux de Chimène : « Je pense qu’il y a une page qu’on a tourné dans les rapports entre la Guinée et la France et c’est une autre page que nous allons écrire grâce à mon ami Hollande. J’espère que nous serons tous ensemble avant pendant et après. » Déjà, Alpha Condé a su compter sur mon ami François Hollande. L’Internationale Socialiste et sa présidence nous a beaucoup apporté. Surtout, les africains sont très reconnaissants au président Hollande pour tout ce qu’il a fait pour l’Afrique. Il nous a montré qu’il n’avait pas un agenda personnel mais surtout il voulait renforcer les relations et surtout respecter. »

L’appétit vent toujours en mangeant : « Nous devons encore signer un autre accord avec le FMI, pour cela nous comptons sur l’appui de la France afin qu’il nous donne un accord qui puisse permettre à la Guinée d’avoir un accès à des crédits qui peuvent nous permettre de nous développer. » D’une façon subtile, il prépare ceux qui voudraient lui barrer la route dans son éventuelle modification de la

Constitution : « Il faut qu’on accepte que l’Afrique définisse voie démocratique. Bien sûr qu’il y a des principes universels de la démocratie mais il faut qu’on cesse de prendre l’Afrique comme un seul Etat. Dans ce continent, il y a beaucoup d’Etats avec des réelles différences et qu’il y ait moins de dogmatisme et qu’on nous laisse redéfinir nos voies. » Pour une subtilité, c’en est une ! Quitte à voir comme le locataire de Sékhouréya s’y prendra sans y laisser sa peau. Ce qui est sûr, la Guinée l’attend au tournent y compris sa propre famille politique, le RPG.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.