Accords politiques :l’UFR et le RPG en secondes noces

Nous le signalions dans une de nos précédentes publications : le RPG et l’UFR auront également des concessions à se faire certainement au niveau de 342 circonscriptions électorales du pays.

Cette seconde noce après celle réalisée avec le rapprochement politique concrétisé par l’entrée dans le gouvernement de Mohamed Tall intervient au moment où l’UFDG et le parti au pouvoir se sont trouvés le 8 août dernier, un consensus de sortie de crise. Le parti de Sydia Touré qui s’était dressé contre cet accord.

Dans un communiqué qu’elle a rendue publique le jeudi 9 août 2018, l’Union des Forces Républicaines «considère que les conclusions qui devraient être faites et validées par la plénière du comité de suivi ont été engagées et conclues par le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG avec la bénédiction de président du comité de suivi.  A ce titre, l’UFR désapprouve ces accords obtenus dans un cadre inapproprié et en l’absence des autres membres de la plénière. »  C’est pourquoi, « L’UFR rappelle que le respect des lois, des procédures de travail est un acte important à observer pour éviter d’aboutir à des situations de crises perpétuelles dans notre pays. » Cette posture n’est donc plus d’actualité à l’UFR. Elle préfère convoler en secondes noces avec le RPG. C’est tout.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.