Accords politiques : on crie au marchandage politique !

La signature des accords politique issus du dialogue inter guinéen continue d’alimenter la chronique. La classe politique reste divisée. La principale formation politique de l’opposition et le parti au pouvoir sont accusées d’avoir eu la part du lion.

Les autres partis dont l’UFR et tout le bataclan crient au scandale et à la trahison. D’autres parlent tout simplement de marchandage politique entre Dalein et Alpha. Sur Africa Guinée, Ousmane Gaoual Diallo remet de l’ordre et dénonce ce qu’il appelle des « élucubrations de la part de l’UFR et d’autres partis moins importants qui essayent tant bien que mal de montrer à l’opinion publique que cet accord politique est la résultante d’un marchandage politico-politicien entre les deux grandes formations politiques du pays. » Pour ce député UFDG, « l’accord de 2016 n’est qu’une relecture plus actualisée de l’accord politique de 2015. »

Loin d’un marchandage politique, le rapprochement Dalein-Condé « n’est pas qu’une poignée de mains ». Mais, précise le bouillant député, « cela passe par la réalisation concrète des accords politiques obtenus. » Sans le cas échéant, le droit constitutionnel n’est pas banni. A bon entendeur salut !

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.