Accrochages entre UFDG et UFR : le RPG/Arc-en-ciel rejette toute responsabilité

Samedi dernier, des accrochages ont été enregistrés entre des militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et ceux de l’Union des forces républicaines (UFR) au siège de cette dernière situé dans la commune de Matam. À la suite de cet incident qui a fait plusieurs blessés ainsi des véhicules caillassés de part et d’autre, le leader de l’UFDG Cellou Dalein Diallo a accusé le RPG/Arc-en-ciel d’être mêlé à cette affaire.
Ce lundi, le parti au pouvoir a réagi à cette accusation du chef de file de l’opposition guinéenne. Le directeur de la communication du RPG/Arc-en-ciel assure que le parti du président Alpha Condé n’a rien à voir avec ces affrontements. Sidiki Touré demande à l’opposition de gérer ses querelles en mettant son nom hors de ses crises​. « L’opposition n’a qu’à gérer ses problèmes parce qu’elle est victime de sa propre politique qui n’a pas de vision, axée essentiellement sur les critiques », a-t-il estimé.
Depuis la présidentielle d’octobre 2015 et la nomination du patron de l’UFR comme Haut représentant du président de la République par Alpha Condé, le torchon brûle entre les deux partis politiques. Alors que l’UFR continue de se revendiquer de l’opposition guinéenne, les cadres de l’UFDG estiment qu’elle fait désormais partie de la mouvance présidentielle.
Les accrochages du weekend dernier entre les militants des deux formations politiques soulignent la tension qui règne désormais entre ces anciens alliés, jadis unis contre le régime du président Alpha Condé qui semble avoir réussi à inverser la tendance en divisant à son tour ses adversaires.
Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.