Administration publique : Alpha Condé veut mettre de l’ordre

Alpha Condé a demandé au gouvernement de « veiller au respect des attributions des membres des différents cabinets ministériels. » C’était au cours du Conseil des ministres tenue, jeudi à Conakry.

Selon le rapporteur, le locataire de Sékhoutouréya a particulièrement insisté sur les règles prévalant en matière de délégation de pouvoirs et sur la notion de responsabilité des ministres ordonnateurs de leur budget. Cette sortie n’a aucune valeur ajoutée, car, l’administration publique est synonyme d’une pétaudière. Les fonctionnaires viennent quand ils veulent et repartent des services quand ils veulent. Ils font semblant de travailler et … l’Etat fait semblant de les payer. Ces fonctionnaires sont minables : les infrastructures et les équipements ne leur permettent pas du tout de travailler et d’être assidus.

Ici, point de mobiliers, là, point de bureaux. De l’autre côté, l’équipement informatique est tout simplement absent. Tout se fait à la main. Pour saisir, photocopier, scanner ou tout simplement trouver du papier à lettre, c’est la croix et la bannière. Il faut déambuler dans les couloirs ou au café d’à côté. Parfois on est tellement nombreux dans les bureaux restreints et chauds qu’aucun agent ne souhaite se griller dans la chaleur impitoyable. Tous ces facteurs n’encouragent pas de se rendre au bureau et de s’atteler au travail. A cela il est question d’ajouter les difficultés liées au transport urbain et la précarité liée au quotidien du Guinée. C’est pour inverser cette tendance que le Chef de l’Etat entend assainir le secteur en mettant fin au désordre.

Dans bien des départements, les papiers et autres fournitures de bureau sont devenus des denrées rares. En annonçant une énième fois sa volonté de mettre de l’ordre dans cette fameuse administration publique, Alpha Condé veut montrer ses dents et faire semblant d’occuper les fonctionnaires.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.