Affaire 28 septembre : fin de course pour Pivi et Tiégboro ?

Le président de l’UFR Sydia Touré avait, depuis des années, réclamé la tête de Pivi et de Tiégboro. La justice guinéenne a déjà inculpé plusieurs responsables présumés dont le capitaine Pivi, le lieutenant-colonel Tiegboro Camara et le colonel Diaby.

L’inculpation de ces officiers visiblement sur leur dernier tour de piste – si l’on en croit au Grade des Sceaux Me Cheick Sakho – n’était pas suffisant aux yeux de l’UFR. Pour le président de l’UFR qui s’exprimait alors sur le site de son parti, « Il y a deux principaux suspects qui sont au gouvernement et qui se promènent librement. C’est Claude Pivi et Moussa Tiegboro », a déclaré le président de l’UFR lors d’une rencontre qu’il a eue ce mercredi 11 juin 2014 avec des émissaires de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation Guinéenne de Défense des droits de l’Homme (OGDH). Pour Sidya Touré, il y a un manque de volonté politique autour de cette affaire. L’ancien premier ministre guinéen a regretté le fait que personne n’ait été pour l’instant condamnée dans cette affaire.

Pour sa part, Dalein Diallo en recevant trois émissaires de la FIDH, Dalein Diallo charge le régime d’Alpha Condé avec la répression des manifestants politiques. Des années après, peu de choses ont évolué. Mais, avec la sortie récente du ministre de la Justice qui parle déjà de l’ouverture du procès, l’espoir est permis. On s’achemine donc vers une fin de course pour Tiégboro et Cie.

Jeanne FOFANA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.