Insécurité: Les présumés ravisseurs du libanais présentés à la presse

 

Deux ravisseurs d’un libanais ont été présentés à la presse mercredi dans les locaux de la Direction de la police Judiciaire. Il s’agit de Mohamed Esharah et Ali Medal, tous les deux ressortissants libanais vivant en Guinée.

Mahmoud Maktar, la victime a été enlevé le 19 mai dernier en complicité avec deux libanais. Ce dernier a reçu deux coups de fil des ravisseurs lui demandant de leur trouver dans un bâtiment pour lui remettre de l’argent que sa femme lui a envoyé depuis le Liban. S’en ait suivi après son kidnapping.

«Quand le monsieur a été prisonnier, ils lui ont demandé de l’argent. Aussitôt la police judiciaire a été alerté par la communauté libanaise. Nous avons commencé la recherche et nous On était en ligne via le président de la Communauté libanaise. On était en ligne avec les ravisseurs pour identifier précisément où était exactement détenu Monsieur Mahmoud Maktar »

Selon la police, l’un des ravisseurs était un employé de Mahmoud Maktar, ils ont demandé quelques 700 000 000 FG.

« Je le connais comme c’est libanais », explique Mohamed Esharah un des ravisseurs en personne.

Aux dernières nouvelles, les deux présumés ravisseurs libanais sont actuellement dans les mains des services de sécurité pour la suite d’enquête  alors que leur complice, un guinéen, est en cavale.

Cette autre forme d’insécurité suscite beaucoup d’interrogation.

Affaire à suivre….

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.