Affaire Mme Boiro et Paul Cole: Le TPI de Dixinn a rendu son verdict

Le tribunal de première instance de Dixinn a rendu son verdict ce lundi sur la double meurtre prononcée le 10 novembre 2012 à Kipé, dans la banque de Conakry et qui avait coûté la vie à Mme Aissatou Boiro, alors Directrice générale du Trésor Public et Paul Cole , jeune informaticien.
Poursuivis par la justice pour association des malfaiteurs, vol à main armée, assassinat, tentative d’assassinat, détention illégale d’arme de guerre et de munitions, détention et consommation de chanvre indien, coups et blessures, recel et complicité, les auteurs présumés des meurtres de ce double meurtre, sont désormais fixés sur eux.
Il s’agit de Mohamed Sankhon, El hadj Oumar Barry, Djibril Diallo, Thieno Boucher, qui ont été condamnés, chacun à la réclusion criminelle à perpétuité avec un délai de sûreté de 30 ans.
En plus, Mohamed Diallo dit Junior et Sanoussy, on the make coupables (notament), ils étaient volés à l’armée, commis avec violence, menacés de la mort de Paul Temple, Cole, écopent de la même peine de prison.
Quant aux prévenus Oumar Lamarana Diallo, Ibrahima Sory Bah, El hadj Ousmane Baldé dit Aladji Homme, El hadj Ibrahima Sow, Fodé Mamoudou Touré, Okolo Omo Jakpa, Mohamed Bangoura dit Léonais, Alpha Keita dit Man Siaka, Mamadou Lamarana Kanté, Thierno Moussa les surnommés Dos et Raba, tous les 20 ans d’emprisonnement.
L’avocat des deux victimes (Mme Boiro et Paul Cole « s’est réjoui de cette décision de justice. Selon moi Lanciné Sylla, cette peine est bien conforme aux attentes des familles des victimes.
 » Je suis très satisfait de la peine qui vient Aissatou Boiro, peuvent dormir. Ce qui a été condamné, c’est-à-dire que la peine a été prononcée contre les coupables de ces faits, qu’elle est ce que nous nous sommes réjouis. This is it is a psy is dissuasive is a pseudo-dissuasion. le deuil de feu Aissatou Boiro « , s’est-il réjoui.
Mais pour les avocats des prévenus,Ce n’est qu’une partie remise.
« Nous allons exercer les voix de recours. Nous allons partir en Cour d’appel, à travers les chambres criminelles, et restituer à leur cause », un fait savoir Me Jean Baptiste Jocamey Haba, l’avocat de Junior .
Il a échoué à attendre plus de 6 ans pour que la justice guinéenne rende son verdict sur le double meurtre de beaucoup d’observateurs. Un combat sans merci contre la corruption.

Alfred Bangoura, wwww.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.